Auxerre, 10 Octobre 1846 – 18 Juin 1916, Ecouen

Pierre Théophile Thomas fut d’abord, passionnément et avec succès, costumier de théâtre. Il commence à travailler pour le théâtre en 1871 et doit sa chance au fait d’être remarqué par Victorien Sardou (1831-1908), qui décèle immédiatement son talent, la finesse de son trait et la subtilité des couleurs qui sont les siennes.

A partir de 1871, grâce à l’influence de Victorien Sardou , il collabore au théâtre de la Renaissance et à l’Opera-Comique. Il crée de nombreuses maquettes de costumes : pour les Noces de Figaro le 29/5/1882 , la cape de Théodora pour Sarah Bernhardt vers 1884 (BNF). En 1874, costumes pour « la jeunesse de Louis XIV » d’Alexandre Dumas.
Des maquettes se trouvent à la bibliothèque de l’Opera : D216 (O.C.1), dont les costumes pour les paysannes de Dom Juan de Molière.
Il est signalé lors de la représentation de « L’attaque du moulin », drame lyrique en 4 actes tiré de la nouvelle d’E. Zola, lequel participe au livret de L. Gallet (source : litter@incognita n°1 E. Zola librettiste).
A signaler sur le site Mascarille , photos d’Emile Zeizig, une très belle photo de costume de Théophile Thomas pour « Le roi s’amuse » de Victor Hugo (1882).
Rappel :
1873 : Jeanne d’Arc de Jules Barbier
1880 : Michel Strogoff d’Adolphe Ennery
1882 : Ninetta ; Voyage à travers l’impossible d’Adolphe Ennery ; Mères ennemies
1887 : La Tosca
1890 : Cléopâtre de Victorien Sardou

Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire le livre « L’Ecole d’Ecouen – une colonie de peintres au XIXème siècle »