Jay (Maine, USA), 1837 – 1892, Winchester (Massachussetts, USA)

 

De 1860 à 1863, Joseph Foxcroft Cole a été, en France, un élève d’Émile Lambinet et pendant les hivers, il a étudié le dessin dans les écoles publiques. A la fin de 1863, après un voyage en Italie, Joseph Foxcroft Cole a créé un studio à Boston. Avec le soutien actif de William Morris Hunt, en 1865, il avait vendu assez d’œuvres pour retourner à Paris, où il a été l’élève de Charles Jacque.

À l’exception de William Morris Hunt, peu d’Américains connaissaient les artistes de Barbizon plus intimement que Joseph Foxcroft Cole, où il avait de fréquents contacts avec Troyon, Corot, Daubigny et Diaz. En 1872, il a peint plusieurs toiles représentant le village d’Ecouen dont une scène de rue et une étable. Voir représentations ci joint.

Joseph Foxcroft Cole exposa dans les Salons de 1866 et 1867, ainsi qu’à l’Exposition universelle de 1867 à Paris. Il a passé ses étés à peindre en Normandie et en Belgique. À la fin de 1870, il est retourné à Boston, mais est revenu en France en 1872 pour y rester pendant cinq ans. Pendant cette période, il a exposé aux Salons de 1873 à 1875, et souvent à l’Académie royale de Londres.

Joseph Foxcroft Cole a reçu une médaille à l’Exposition du centenaire de 1876 de Philadelphie. Il est de retour dans le Massachusetts en 1877, vivant à Winchester Mystic Lakes, où, sauf pour de brefs voyages en Californie et en Europe, il a passé le reste de sa vie.