Milan, 5 Avril 1827 – 25 Octobre 1889, Ecouen

Devenu français, il fait sa carrière en France en tant que peintre décorateur (Opéra, Opéra-Comique, Comédie-Française, La Gaîté, Théâtre Lyrique, etc.). Il a son atelier rue de Lauzun à Belleville. En 1859, travaillant à la direction e la salle de spectacle de Saison (Aisne), il exécute à la gouache le projet d’une peinture murale qu’il se propose d’effectuer dans l’église du faubourg Saint-Waast, le Baptême de Clovis.

Le 21 Septembre 1872, Henry Robecchi, artiste peintre et Germaine Peviani, son épouse, ont acquis une maison dans la rue de la châtaigneraie, un rez-de-chaussée divisé en sept pièces, puits mitoyen, avec un droit de passage sur la petite place se trouvant en avant de la maison.

A partir du 1er Janvier 1890, Henry Robecchi consent à la société Butel et Valton, pour la création de décors, un bail pour un grand atelier et des dépendances, 9-11, rue de Lauzun, à Paris, pour neuf années moyennant un loyer de 6 000 F par an. Le 21 Juillet 1898, un jugement de saisie est exercé à leur encontre.

Robecchi est le beau-père de Charles Edouard Frère qui a épousé sa fille, Giulia Augustina Maria Robecchi. Henry et Giulia Robecchi sont inhumés dans la sépulture de Famille Frère (père et fils).

Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire le livre « L’Ecole d’Ecouen – une colonie de peintres au XIXème siècle »