Le mystère Baron
Auguste Etienne Baron (né en 1819) fait à coup sûr partie du groupe de peintres d’Ecouen réunis autour d’Edouard Frère. Il en fut même un des premiers mais son parcours le distingue de celui des autres.
Marié à Marie Eugénie Graux en 1850, il devient veuf l’année suivante. Il se remarie en 1862, à Ecouen, avec Caroline Antoinette Jacoutot, artiste également. Les témoins présents sont Edouard Frère, Paul Soyer et Charles Hugot, qui, à cette époque, habitait encore à Paris. Auguste Etienne Baron est donc bien reconnu par la collectivité artistique locale.
Très rapidement, Auguste Etienne Baron va se retrouver face à des difficultés financières. Alors qu’il possédait deux maisons avec ateliers à la Croix-Mauberge, il est contraint de les hypothéquer. Il cherche en vain à les vendre, doit emprunter et les dettes s’accumulent.
En 1872, il part pour Biarritz, puis est signalé en son pays d’origine, l’Italie. Ce sont les dernières traces que l’on a de lui. Son épouse, sans nouvelles, le recherche en vain. Auguste Etienne Baron a définitivement disparu.
Curieusement, aucune de ses oeuvres n’est répertoriée, il ne figure pas dans le Benezit (dictionnaire des artistes) et n’apparaît dans aucune vente.
Si l’un de vos tableaux porte sa signature, merci bien vouloir nous le signaler. Attention, il y a eu plusieurs peintres du nom de Baron.