Émile Deroy (1820-1846)

Le carnet de croquis acquis par un membre de notre association nous a permis de découvrir un proche de la famille Frère: le peintre Émile Deroy. Celui-ci n’a pas laissé une trace très importante dans l’histoire de l’Art, car il est mort très jeune. Cependant, une de ses oeuvres, « La Petite mendiante rousse », figure au musée du Louvre.

Il a été l’élève et l’admirateur d’Eugène Delacroix (1798-1863), admiration qu’il partageait avec un de ses grands amis, le célèbre écrivain Charles Baudelaire (1821-1867), qu’il accompagnait régulièrement dans ses visites au musée du Louvre.
En 1844, il a d’ailleurs réalisé le portrait de Charles Baudelaire que l’on peut voir au musée de l’Histoire de France à Versailles.

A cette époque, Charles Baudelaire est encore inconnu. Il vit à Paris avec sa maîtresse noire, Jeanne Duval, à l’hôtel Pimodan où habite le couple. Il commence seulement à écrire mais n’a encore rien donné d’essentiel. Il rêve autant d’exotisme que de dandysme, préférant les paradis artificiels aux réalités d’une société de petits-bourgeois qui le dérange dans ses enthousiasmes pour l’ascèse artistique.

Le croquis d’Émile Leroy qui se trouve dans le carnet est probablement un autre portrait du poète. Il témoigne d’un voisinage très intéressant et très proche de la famille Frère avec le milieu artistique de l’époque.

Croquis fait par Emile Deroy
Baudelaire_en_1844_par_Émile_Deroy
Petite mendiante rousse
Jeanne_Duval par Baudelaire