Une belle Exposition internationale

La ville de Nice, voulant rivaliser avec la capitale, inaugurait le 6 janvier 1884 une grande exposition accueillant de nombreux pays et des talents très divers.
Parmi ceux-ci, le pavillon des Beaux-Arts offrait une belle palette d’artistes français et étrangers. Les peintres d’Ecouen y étaient à l’honneur. Paul Soyer présentait un maréchal-ferrant à l’œuvre et la famille Frère était aussi du voyage : Charles Théodore, l’orientaliste, avait peint « Caravane de pélerins en route vers La Mecque », Charles Édouard « Le fardier » et son père, Pierre Édouard, une toile intitulée « Le cidre du pauvre » qui attira le regard des critiques : « Rarement M. Édouard Frère a été mieux inspiré » … « Quelle poésie vraie ! ».
Ce fut un des derniers succès de notre peintre qui mourut deux ans plus tard.
A noter : le commissaire de l’exposition de peinture se nommait Louis Prétet. Il se trouvait comme témoin, à Ecouen, à la mort d’Édouard Frère.

Les illustrations sont de Riou, extraites du livre « Nice-Exposition (Ed.1884) » de F. d’Ustrac

Caravane vers La Mecque (Théodore Frère)
Le fardier (Charles Edouard Frère)
Le maréchal-ferrant (Paul Soyer)
Le cidre du pauvre (Pierre Edouard Frère)