La multiplication des toiles
Il y a quelques semaines, un galeriste canadien proposait à la vente un ensemble de deux petits dessins, fusain et pastel, de Pierre Edouard Frère. Le premier montrait des enfants devant un piège à oiseaux (daté ‘73) et le second la libération de l’oiseau (daté ‘74).
Nous savions qu’une telle oeuvre avait existé, mais nous pensions que cet ensemble avait été définitivement dépareillé puisque la mairie d’Ecouen, sur nos conseils, avait acheté, il y a quelques années, seulement le premier de ces dessins (daté ‘72).
Après un échange de nombreux mails, le galeriste nous confirmait, très justement, l’authenticité de ce qu’il vendait mais notre tableau écouennais n’était pas un faux non plus !
Conclusion: Pierre Edouard Frère, comme d’autres artistes, réalisait quelquefois des tableaux identiques en plusieurs exemplaires, selon les commandes !
Artiste, oui, mais aussi homme d’affaires!

 Le piège à oiseau "Mairie d'Écouen"
Le piège à oiseau "canadien"
Libération de l'oiseau "canadien"