Jean Ramponneau est né en 1724 à Vignol, près de Clamecy, dans le Nivernais. Son père était tonnelier.
Il débuta comme marchand de vin puis s’établit à son compte en créant un cabaret à Belleville au nom de « Au Tambour Royal ». En 1748, il épousa Marie-Martine Voyer, fille d’un vigneron.
« Au Tambour Royal », grâce au savoir faire de son propriétaire, était le lieu en vogue où il convenait de venir, en pleine lumière ou incognito, pour s’encanailler et boire plus que de raison.
Jean Ramponneau créa ensuite plusieurs autres cabarets, dans Paris intra-muros et dans sa proche banlieue d’alors. Il gagna beaucoup d’argent puis décida de se retirer et vivre de ses rentes. Il décéda le 4 Avril 1804.

Léon Dansaert (1830-1909), d’origine Belge, s’installa à Ecouen et se fit naturaliser Français en 1861 ou 1862. Il avait la particularité de peindre ses modèles habillés comme au XVIIIème Siècle. Des informations complémentaires sont disponibles dans le livre de l’Association.

Léon Dansaert avait envoyé à l’exposition de Bruxelles un tableau qui avait obtenu beaucoup de succès au Salon de Paris de 1866. Il avait fait écrire sur son cadre le titre du sujet : « M. Ramponneau ».
Deux ou trois membres du comité des récompenses le proposèrent pour une médaille d’or. La majorité répondit : « sans doute ce tableau est excellent, mais on ne peut pas donner d’emblée une première médaille à un débutant et ce monsieur Ramponneau n’a jamais exposé chez nous ».