Cachez ce Schenck que je ne saurais voir.

Auguste Schenck avait offert à la Maison d’Education de la Légion d’honneur d’ecouen un grand tableau intitulé « L‘Agneau mystique ». Il trôna dans la chapelle du château jusqu’en 1962, date à laquelle André Malraux décida d’y installer le Musée National de la Renaissance.
Le tableau fut alors confié à la paroisse locale. On demanda au curé de l’époque s’il voulait le voir figurer dans son église. Il fut réticent car il n’appréciait pas cette œuvre réaliste. Il l’accepta finalement, mais à une condition, qu’il ne puisse pas le voir depuis l’autel où il assurait les offices.
C’est pourquoi on peut le voir aujourd’hui dans l’église, accroché dans l’angle mort de la chapelle de Saint-Acceul.