Van Gogh, lui, n’a jamais confondu l’église d’Auvers-sur-Oise avec celle d’Ecouen.

Le 12 juin 2012 a été vendue, par une maison internationale de ventes aux enchères très réputée, une toile de Charles Daubigny intitulée : « Un village, Auvers-sur-Oise ». Van Gogh n’a jamais confondu une seule fois l’église d’Auvers-sur-Oise avec celle d’Ecouen mais le commissaire-priseur de cette vente l’a fait.
Une reproduction de cette toile est actuellement incluse, sous le même titre : « Un village, Auvers-sur-Oise », dans un magnifique diaporama de l’exposition du Musée des Impressionnistes d’Auvers-sur-Oise.
Grâce à Van Gogh, nous savons tous (pas seulement les membres de notre Association) à quoi ressemble l’église d’Auvers-sur-Oise et sûrement pas à celle d’Ecouen, située à côté du très reconnaissable château d’Anne de Montmorency. L’eau que l’on voit au premier plan du tableau n’a rien à voir avec l’Oise. C’est l’abreuvoir où l’on venait baigner les chevaux !
Charles Daubigny fut le condisciple de Pierre Edouard Frère chez Paul Delaroche. Ils sont restés amis et l’on peut les voir ensemble sur le bateau Botin (gravure de Léonide Bourges). Rien d’étonnant à ce qu’il ait peint Ecouen. Nous en avons deux preuves :
– une gravure intitulée « Paysage aux environs d’Ecouen » pour le livre « Les Mystères de Paris » d’Eugène Sue
– une toile « Environs d’Ecouen » citée dans un catalogue de 1864 (sans doute le tableau dont nous parlons aujourd’hui).
Nous remercions l’adhérente à notre Association qui a eu le coup d’œil pour repérer ce que des spécialistes n’avaient pas remarqué, spécialistes qui, nous l’espérons, répareront cette erreur.
Si le propriétaire de cette toile, déçu de ne pas avoir ce qu’il escomptait en découvrant notre histoire, désire vendre ce tableau, il peut prendre contact avec notre Association par l’intermédiaire du site Internet.