Le bataillon scolaire

Après la défaite de 1870 et la perte de l’Alsace-Lorraine, les cours d’éducation physique devinrent militaires. A Ecouen, en 1882 fut créé un des premiers bataillons scolaires de la région. Pierre Edouard Frère en réalisa un tableau qui servit d’illustration dans le manuel d’éducation civique de Paul Bert.
Lors d’une fête en 1885, les peintres d’Ecouen proposèrent de rejouer la prise de Son Tay. Les élèves de la commune en assuraient la défense, tandis que ceux des bataillons de Villiers-le-Bel et de Gonesse menaient l’assaut. La fougue de ces derniers fut telle qu’une véritable mêlée s’engagea entre les « belligérants ». M. Brunet, l’instituteur dut s’interposer pour éviter des accidents !
Vous pourrez voir lors de notre exposition en janvier à Gonesse un fusil en bois d’époque que l’on donnait aux enfants pour l’exercice.