Chialiva et Degas

Luigi Chialiva (1841-1914) rencontre Edgar Degas (1834-1917) – famille de Gas, d’origine italienne – à Rome au cours d’un voyage. Ils deviennent amis très proches.

Degas ayant vu deux de ses toiles endommagées (Intérieur et le Viol), c’est Chialiva qui en assure la restauration. Mais ce qui prouve ce lien artistique très fort, c’est ce que raconte le galeriste Antoine Vuillard : « Degas possédait une formule secrète pour le fixatif, apprise par Luigi Chialiva, laquelle, disait-il, n’altérait pas l’aspect velouté du pastel ni n’en modifiait les couleurs. »
Ces talents de chimiste de Chialiva nous permettent d’admirer encore aujourd’hui les pastels de Degas, ce qui rarement indiqué lors des expositions.

Enfin, lors d’une vente d’oeuvres de Degas en 2007, on a pu remarquer que plusieurs tableaux étaient dédicacés « A mon ami Chialiva. »